Tendances des marchés financiers
Accueil » Actualités » Euronext : bénéfice net 1T en recul de 6,6% mais supérieur aux (...)

Euronext : bénéfice net 1T en recul de 6,6% mais supérieur aux attentes

L’opérateur boursier européen Euronext a dégagé un bénéfice net en baisse de 6,6% lors du premier trimestre 2019, en raison de l’adoption de la norme comptable IFRS 16 et de moindres volumes d’activité sur les marchés, a-t-il annoncé mercredi.

DA  à 0 h 0

Euronext : bénéfice net 1T en recul de 6,6% mais supérieur aux attentes

Le bénéfice net du groupe, supérieur aux attentes, a atteint 56,1 millions d’euros lors des trois premiers mois de l’année contre 60 millions sur la même période en 2018, a détaillé Euronext dans un communiqué.

Le consensus des analystes compilé par le fournisseur de données financières Factset tablait sur 55,9 millions d’euros et celui de Bloomberg sur 54,5 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires s’est établi à 152,6 millions d’euros contre 150,5 en 2018, ce qui lui permet là encore de dépasser les attentes .

Cette augmentation est en grande partie lié à l’intégration fin mars 2018 de la Bourse de Dublin dans la galaxie Euronext, qui a en outre permis de dégager 6,7 millions d’euros d’économies de synergies. A périmètre constant, le chiffre d’affaires est en décroissance (-4,7%).

"Lors du premier trimestre, les recettes d’Euronext ont progressé grâce à une acquisition réussie (Dublin, NDLR), à notre stratégie de diversification de notre chiffre d’affaires et malgré un environnement de moindres volumes d’activité", a déclaré Stéphane Boujnah, le directeur général d’Euronext.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) a reculé à 89,3 millions d’euros (-3% sur un an), là où le consensus Factset tablait sur 84,9 millions et Bloomberg sur 85,867 millions.

La marge d’Ebitda subit une contraction équivalente à 58,5% du chiffre d’affaires contre 61,1% en2018, a précisé l’opérateur boursier qui a fait lundi un grand pas vers l’acquisition de la Bourse d’Oslo après avoir obtenu le feu vert du gouvernement norvégien.

Au terme d’un bras de fer de plusieurs mois avec le Nasdaq, Euronext semble avoir pris le dessus sur son rival américain pour acquérir l’opérateur norvégien pour près de 700 millions d’euros.

La prise de contrôle d’Euronext, qui pourrait être effective en juin, n’est désormais plus suspendue qu’à une approbation de son assemblée générale jeudi, ainsi qu’à quelques détails techniques.

En octobre, Euronext dévoilera son prochain plan stratégique à horizon 2022. En attendant, le groupe entend poursuivre en 2019 sa politique d’acquisition mais en se montrant "plus sélectif", a dit son patron lors d’une conférence téléphonique.

Le groupe gère déjà les Bourses deParis, Bruxelles, Lisbonne, Amsterdam et Dublin.

cd/ef/LyS

A consulter également

Rechercher

Tendances finances personnelles

Tendances (24 août 2019)
Livret A
(taux net)
0.75%
Livret jeune
(réservé aux moins de 26 ans, taux net minimum)
1.00%
LEP
(sous plafond de ressources, taux net)
1.25%
Livrets épargne
(Mopyenne des taux boostés bruts)
2.33%
Livrets épargne
(Moyenne des taux de base bruts)
0.48%
Assurance-Vie
(Fonds euros, nets des frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux)
1.80%
PEL
(Avant 2018, taux net)
0.83%
PEL
(Depuis 01/01/2018, taux net)
0.70%
CEL
(Avant 2018, taux net)
0.42%
CEL
(Depuis 01/01/2018, taux net)
0.35%
Inflation1.10%
SMIC
Mensuel net
(base 35 heures)
1 171.36€

Tendance des taux d'intérêts

Tendances TAUX (24 août 2019)
Taux monétaires-0.42%
Taux longs (OAT)-0.41%

Tendance taux des Etats

Tendances Taux Emprunts d'Etats (à 10 ans)
France OAT1.140 %
Allemagne BUND0.746 %
Grèce15.794 %
Espagne2.054 %
Italie2.123 %
USA2.197 %
Date de publication 24 août 2019

Fonds actions, les tops et les flops