Tendances des marchés financiers
Accueil » Stratégies » Bourse : faut-il céder ses actions avant l’été ?
Bourse : faut-il céder ses actions avant l'été ?

Bourse : faut-il céder ses actions avant l’été ?

Les performances des actions sur les 10 dernières années montrent une tendance à la baisse durant la période estivale, notamment lorsque les performances baissent. Faut-il s’en inquiéter et vendre son portefeuille avant les vacances ?

DA H mis à jour le

Bourse : des étés meurtriers

B* Capital société du groupe [a[BNP Paribas]a] à fait paraître une étude sur l’évolution de l’indice Eurostoxx 50 (indice boursier européen) depuis 1987. Les résultats font apparaître un recul de l’indice de 3% en moyenne sur les mois de juillet et août.

Une telle information peut interpeller les petits investisseurs qui, inquiets face aux incertitudes économiques européennes actuelles, pourraient donc être tentés de vendre leur actions avant la période estivale, pour les racheter à leur retour de vacances.

Attention, il est bon de rappeler qu’une moyenne est rarement représentative de la réalité, celle-ci ne tenant pas compte des éventuelles dispersions. Aussi en observant les résultats de l’Eurostoxx en 2009, celui ci affiche une belle hausse de 15.50% durant l’été alors qu’en 2011 la perte est vertigineuse (19.20%). Par ailleurs, ces 10 dernières années, les performances annuelles et celles des 2 mois estivaux de la même année sont en forte corrélation.

Bourse : assurer ses arrières avec prudence

Alors, que faire ? Etre prudent et vendre l’ensemble de son portefeuille d’actions pour partir sereinement en congés ou le conserver et être dans la crainte de tout perdre ? Les deux solutions semblent plutôt radicales.

Peut-être serait-il plus sage de se contenter de protéger seulement les titres ayant enregistrés une forte hausse dernièrement. Une astuce très utile, l’utilisation de l’option [a[Stop loss]a], qui permet de déterminer le seuil au-delà duquel la vente se fera automatiquement si le titre chute. Ainsi le risque est restreint et en cas de hausse, l’investisseur peut en profiter. Une aubaine qu’il est impossible de finaliser si l’investisseur se sépare de ses valeurs fin juin !

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

A consulter également

Trading : stratégies du jour

Investissement : les différences hommes/femmes

Poker et trading, quelques similitudes !

Pays émergents : comment investir sur ce secteur ?

Investir dans le vin : diversifier en prenant de la bouteille !

Rechercher

Tendances finances personnelles

Tendances (18 mars 2019)
Livret A
(taux net)
0.75%
Livret jeune
(réservé aux moins de 26 ans, taux net minimum)
1.00%
LEP
(sous plafond de ressources, taux net)
1.25%
Livrets épargne
(Mopyenne des taux boostés bruts)
2.61%
Livrets épargne
(Moyenne des taux de base bruts)
0.51%
Assurance-Vie
(Fonds euros, nets des frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux)
1.70%
PEL
(Avant 2018, taux net)
0.83%
PEL
(Depuis 01/01/2018, taux net)
0.70%
CEL
(Avant 2018, taux net)
0.42%
CEL
(Depuis 01/01/2018, taux net)
0.35%
Inflation1.30%
SMIC
Mensuel net
(base 35 heures)
1 171.36€

Tendance des taux d'intérêts

Tendances TAUX (18 mars 2019)
Taux monétaires-0.31%
Taux longs (OAT)0.48%

Tendance taux des Etats

Tendances Taux Emprunts d'Etats (à 10 ans)
France OAT1.140 %
Allemagne BUND0.746 %
Grèce15.794 %
Espagne2.054 %
Italie2.123 %
USA2.197 %
Date de publication 18 mars 2019

Fonds actions, les tops et les flops