Tendances des marchés financiers
Accueil » Stratégies » Les CFD en question
Les CFD en question

Les CFD en question

Les produits dérivés, notamment les CFD, sont depuis quelques temps sur le devant de la scène. Mais qu’est-ce au juste que les CFD ? Et comment jouer dessus ?

DA

Les CFD en question

Qu’est-ce qu’un CFD ?

Un CFD, Contrat sur Différences est un produit dérivé qui n’est pas coté sur un marché. Le principe est celui d’un accord entre deux parties, un acheteur et un vendeur. A l’échéance, le vendeur va régler à l’acheteur la différence entre le prix actuel du sous-jacent (que ce soit une action, un indice boursier ou une matière première) et la valeur de celui-ci à une date déterminée. C’est donc une opération d’achat à découvert, permettant à l’investisseur de « parier » sur la tendance future du sous-jacent.

Les CFD n’ont pas de date d’échéance. L’acheteur solde sa position quand il le désire. Cette position permet de bénéficier d’un effet de levier fixé à l’avance entre un investisseur et son intermédiaire financier.

La valeur des CFD est directement reliée au cours des sous-jacents, contrairement à celle des warrants et certificats, qui est influencée par les établissements bancaires (« teneurs de marché » des warrants et certificats) qui sont leurs émetteurs.

Quatre types de CFD

- Les CFD non listés forment la majorité des CFD. Ils sont négociés directement entre le trader et le courtier offrant les CFD : ce sont des produits de gré-à-gré ;
- Les CFD listés : ce sont également des produits qui se négocient de gré-à-gré. La particularité et l’intérêt des CFD listés est que des garanties sont offertes sur le montant de la perte maximale générée par le trader. Ce sont des CFD qui détiennent également des stops garantissant aux traders de ne pas engranger de pertes au delà de la marge fixée au préalable ;
- Les CFD exchange listed : ce sont des CFD standardisés. Le but étant de rendre le marché des « animateurs de marché » (market maker) plus concurrentiel et rendre ainsi la différence entre prix d’achat et prix de vente (spread) moins importante ;
- Les CFD DMA (Direct Market Access) : le DMA permet aux traders sur CFD d’agir instantanément sur le marché sous-jacent.

Quels sont les opérateurs ?

Négociés de gré à gré, les CFD ne sont cotés sur aucune place boursière réglementée et se négocient, 24 heures sur 24, sur des plates-formes privées. Les investisseurs doivent donc passer par les services de prestataires spécialisés, parmi lesquels :

- bourse direct,
- fortuneo,
- Saxobank,
- IGmarkets France,
- CMC market .

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

A consulter également

Trading : stratégies du jour

Investissement : les différences hommes/femmes

Poker et trading, quelques similitudes !

Bourse : faut-il céder ses actions avant l'été ?

Pays émergents : comment investir sur ce secteur ?

Rechercher

Tendances finances personnelles

Tendances (20 juillet 2019)
Livret A
(taux net)
0.75%
Livret jeune
(réservé aux moins de 26 ans, taux net minimum)
1.00%
LEP
(sous plafond de ressources, taux net)
1.25%
Livrets épargne
(Mopyenne des taux boostés bruts)
2.33%
Livrets épargne
(Moyenne des taux de base bruts)
0.49%
Assurance-Vie
(Fonds euros, nets des frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux)
1.80%
PEL
(Avant 2018, taux net)
0.83%
PEL
(Depuis 01/01/2018, taux net)
0.70%
CEL
(Avant 2018, taux net)
0.42%
CEL
(Depuis 01/01/2018, taux net)
0.35%
Inflation0.90%
SMIC
Mensuel net
(base 35 heures)
1 171.36€

Tendance des taux d'intérêts

Tendances TAUX (20 juillet 2019)
Taux monétaires-0.37%
Taux longs (OAT)-0.01%

Tendance taux des Etats

Tendances Taux Emprunts d'Etats (à 10 ans)
France OAT1.140 %
Allemagne BUND0.746 %
Grèce15.794 %
Espagne2.054 %
Italie2.123 %
USA2.197 %
Date de publication 20 juillet 2019

Fonds actions, les tops et les flops