Bourse : Rien ne va plus, et pourtant les jeux ne sont pas encore faits !

Lundi noir sur les différentes places boursières de la planète. Une note de 19/20 au lieu de 20/20 attribuée par une agence de notation, et c’est le drame boursier. La finance ne continuerait-elle pas sa longue marche sur la tête ?

Publié le

OFFRE BOURSE DEGIRO

Plus d’1 million d’investisseurs font confiance à DEGIRO
DEGIRO

 Notation : Avoir seulement 19/20 au lieu de 20/20, l’écart est donc si grand ?

A en croire la réaction des marchés financiers, avoir 19/20 (AA+) au lieu de 20/20 (AAA), selon l’échelle de notation de S&P, est une différence énorme. D’après mes souvenirs d’école, avoir 19/20 était déjà très bien... Enfin, déjà à l’époque je relativisais largement ce critère numérique, la méthode d’attribution des notes ne tenant pas compte de la difficulté relative que chacun a à fournir la bonne réponse, mais c’est un autre débat.
Il vaut mieux parfois en rire, mais le plus sérieux reste à venir, car cette deuxième (ou déjà troisième crise ?) n’est pas plus fondée sur l’économie réelle que les précédentes. Le hic est que cette crise financière va jouer sur l’économie réelle et c’est bien là le souci. Ce sont les marchés financiers qui influencent l’économie réelle alors que cela devrait être logiquement l’inverse.

 La dégradation de la note américaine concerne le marché obligataire, pas le marché actions, et pourtant !

CAC40 : 11 séances de baisse consécutives

Une situation pour le moins paradoxale : Alors que les taux d’emprunt américains n’ont pas bougé depuis la dégradation de la note des Etats-Unis (soutenus en partie par la FED), ce sont les investisseurs boursiers qui prennent peur. Un comble, quant on sait que les entreprises n’ont quasiement aucun impact du fait de l’abaissement de la note de S&P, mais les investisseurs anticipent une récession, jusqu’à un retournement du marché dans les jours à venir... Bref, absolument aucune visibilité possible sur le marchés actions actuellement.

 Bourses européennes : Des records de séances à la baisse

Les Bourses européenne ont terminé sur des très fortes baisses lundi après la dégradation vendredi soir de la note de crédit des Etats-Unis et malgré les appels au calme des dirigeants mondiaux.

Après une matinée en dents de scie, les marchés sont tous passés dans le rouge accentuant leurs pertes en fin de séance, alors que la Bourse de New York affichait de nouveaux plus bas.

A la Bourse de Francfort, l’indice Dax a fini sur un plongeon de 5,02% à 5.923,27 points. Paris a cédé 4,68%, le CAC 40 terminant à 3.125,19 points, tandis que Londres finissait sur une chute de 3,39%.

Les autres places européennes ne faisaient guère mieux : Madrid abandonnait 2,44%, la Bourse suisse 3,95%, Milan 2,43% et Lisbonne 3,13%.

En Russie, les deux Bourses de Moscou ont clôturé sur un plongeon : Le RTS terminant la séance sur une chute de 7,84%, tandis que le Micexfinissait en baisse de 5,50%.

Athènes a terminé la séance sur un plongeon de 6%.

Aujourd’hui, marid 9 août, à 7h26 (heure de Paris), les bourses asiatiques, après une ouverture dans le rouge se reprennent, pour repasser dans le vert, en partie. La fin de la baisse est-elle déjà entrevue ?

🔍 Avis & notations

Avis des lecteurs de Bourse : Rien ne va plus, et pourtant les jeux ne sont pas encore faits ! :
Aucun avis
Aucun avis
👉 Votre note pour Bourse : Rien ne va plus, et pourtant les jeux ne sont... ? Je note Bourse : Rien ne va plus, et pourtant les jeux ne sont pas encore faits !

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Bourse : Rien ne va plus, et Publiez votre commentaire ou posez votre question...

À lire également