Pétrole : cours au plus bas depuis 2009

Le pétrole poursuivait sa chute ce matin après avoir enregistré une septième semaine de baisse la semaine dernière pour retomber sur des plus bas de 2009.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Plus d'1 million d'investisseurs font confiance à DEGIRO

Le contrat septembre sur le WTI perdait 58 centimes à $41.92 le baril à proximité de ses plus bas de 6 ans alors que le Brent lâchait 54 centimes à $48.65 le baril.

<tendance-petrole|>

Selon plusieurs sources, non seulement l’OPEP ne devrait pas baisser son quota de production fixé à 30 millions de barils par jour mais il devrait l’augmenter à 33 millions de barils en pleine situation de surabondance mondiale. En effet, les membres de l’OPEP devraient prendre ces mesures en septembre si la levée des sanctions internationales contre l’Iran était adoptée par le congrès américain le 17 septembre prochain. Leur stratégie est claire : mettre à mal l’Iran dès le départ en diminuant au maximum ses marges.

Outre-Atlantique, les entreprises parapétrolières américaines ont, pour une quatrième semaine consécutive, augmenté leur taux d’activité dans les platesformes pétrolières.

Du côté de la demande, l’économie du Japon s’est contractée au second trimestre ce qui, après la Chine, fait craindre un réel ralentissement dans toute la région. Le Japon est la troisième économie mondiale après la Chine et les Etats-Unis, cette contraction inquiète quant à la demande en pétrole.

cours pétrole

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également